LES ERREURS BANALES QUE NOUS FEMMES COMMETTONS EN AMOUR

21 février 2021

LES ERREURS BANALES QUE NOUS FEMMES COMMETTONS EN AMOUR (2 ÈME PARTIE)

 Tu retrouveras ici la suite sur la série des différentes erreurs à éviter de la part des célibaboss pour arriver à mener à bout un projet de mariage, ou un projet de relation, dans le but d’être dans une relation à long terme remplie de bonheur. 

La familiarité engendre le mépris
Dans la partie 1 de ce thème, nous avions dit qu’il faut savoir gérer sa disponibilité. À cette question de nombreuses dames sont revenues vers moi en disant qu’elles n’avaient pas très bien compris le concept de disponibilité dans ce cadre. En effet, je disais simplement que la familiarité engendre le mépris. Si tu es trop présente dans la vie d’une personne, elle va finir par te montrer un manque de respect. Il faut offrir ton absence comme un cadeau. Le but n’est pas de disparaître tout le temps, que tu le laisses faire ce qu’il veut et puis vous prenez rendez-vous pour un coup d’un soir. Il est important de laisser de l’espace pour mieux se retrouver.

Quand je n’étais qu’une enfant, il y avait un ami de la famille qu’on appelait “Tonton Rigobert”. Sa stratégie c’était de toujours se pointer chez les gens un peu avant 12 heures parce qu’il savait qu’à la maison on allait mettre des mets chauds à table à partir de midi. Il y aurait de la convivialité et on mangerait tous ensemble. Ce n’était pas qu’il se joigne à nous qui posait problème mais la fréquence des ses venues. Même en tant qu’enfants, nous avions tous noté que Tonton Rigobert arrivait toujours comme par hasard au moment où l’on commençait à mettre la nourriture sur la table. Quand il venait, il mangeait pour deux et rotait grossièrement. Nous savions que nos portions seraient réduites. Cela a duré un certain temps puis mon père a dû mettre de l’ordre dans tout cela. Tonton Rigobert ne faisait pas forcément partie de la famille, il lui a expliqué qu’ils étaient amis certes, mais qu’il avait droit à la cohésion familiale. C’est ce que je veux vous faire comprendre lorsque je dis que la familiarité engendre le mépris.

La Bible dit d’ailleurs : “Mets rarement ton pied chez ton prochain afin qu’il ne se fatigue de toi”. C’est donc biblique et c’est une loi qui s’applique à tout le monde. Si tu es toujours entre les jambes de ce monsieur, il va se dire que tu n’as de vie que lui, de vision que lui. Si tu as besoin d’être au centre de la relation, d’être le fruit de son attention, il va se sentir étouffé. Si tu ne lui laisses pas de l’espace, ça ne va pas marcher car la familiarité engendre le mépris. Quand on est trop familier, trop confortable avec une personne, on se permet des choses. Il va donc se permettre des choses que tu n’aurais jamais pu lui autoriser au début. Le miel est savoureux mais quand on le prend à l’excès, il devient dégoûtant. C’est pour cela qu’il faut agir et se rendre disponible comme le miel, c’est-à-dire juste ce qu’il faut.

Le monde valorise ce qui est rare

Sache que le monde valorise ce qui est rare. Si tu veux avoir un prix sur le marché, si tu veux pénétrer le marché des célibataires et en ressortir avec la coupe, il faut que tu montes le prix. Ta disponibilité à l’excès va te rendre ordinaire car tout le monde valorise ce qui est rare. Ce qui est difficilement atteignable, qu’on a souffert pour avoir, on le maltraite rarement. Donc peu importe le degré de ta passion amoureuse, apprends à gérer ta disponibilité. Donne-toi le temps d’élever ta valeur en termes de présence et en termes d’absence. Il te faut démontrer que tu as une vie. Une femme occupée est une femme plus attirante, plus sexy. Démontre que tu es une tituboss, une boss lady, une femme qui n’est pas focalisée seulement sur le sexe, sur l’homme, mais sur d’autres choses. Si tu n’as pas de vie, comment trouver le partenaire pour la vie? Tu ne peux pas t’asseoir pour prier en attendant que quelqu’un vienne t’épouser. Vis ta vie, aie des hobbys, fais des choses intéressantes, du sport, du shopping, vois ta famille. “Get busy (sois occupée à ta vie)”. Il y a des moments où il t’appellera, réponds : « je suis désolée, je ne suis pas trop disponible, je dois faire telle chose… » Ce n’est pas tout le temps mais c’est un petit jeu féminin subtil. Il va respecter ça et se mettre en concurrence pour attirer ton attention. Toute personne va apprécier, que ce soit un homme ou une femme, le temps que tu lui accordes car tu sais le gérer. Tu vas remarquer que chaque fois que vous faites des activités chacun de son côté et que vous vous retrouvez ensemble, vous avez des nouvelles fraîches à partager. Cela rafraîchit la relation et ça c’est vraiment intéressant et capital.

 

Ne fais pas de lui le centre de ta vie

Aussi, il ne faut pas insister pour parler tout le temps : « il faut qu’on parle…etc. » Savoure plutôt la relation. Je sais que tu as envie d’être au centre de son attention et lui aussi a besoin de toi, mais c’est un homme et nous ne fonctionnons pas de la même manière. Beaucoup de femmes ont perdu des relations avec des hommes tout simplement parce qu’elles avaient géré abusivement leur temps. Une femme qui sait gérer son tableau d’Eisenhower sait ce qu’il faut mettre en priorité, ce qu’elle peut déléguer. C’est important en matière de relation, car tu sais à quel moment le mettre en priorité, et à quel moment le reléguer en deuxième lieu, c’est-à-dire penser à toi d’abord. Cela montre au gars que tu vas quelque part et les hommes ils aiment ça. Une femme qui ne fait pas de lui le centre de sa vie c’est le rêve. De plus, il ne faut pas se tromper, dès que vous vous mariez avec une personne que vous avez toujours mise au centre de votre vie, elle estime que vous le ferez toujours, si vous ne le faites plus c’est là que ça va mal se passer.

 J’espère que tu as bien compris le message sur le temps et la disponibilité. Tu auras dans une autre leçon les erreurs à éviter.

 

Ta mentor Lady Sonia

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *